Header
Ombre-haut

Description

Bien que la Guinée soit surnommée le « château d’eau de l’Afrique », le pays est en proie à une pauvreté chronique et l’accès à l’eau potable reste un défi majeur pour la population. Dans la région de Kindia, seul 42.3 % de la population rurale a accès à un point d’eau aménagé dans un rayon d’un kilomètre et dispose de 10 litres par jour et par habitant. Les personnes n’ayant pas accès à cette ressource se ravitaillent en eau dans des sources non-protégées, au marigot ou dans les ruisseaux. Cela a des impacts importants au niveau sanitaire, social, économique et sécuritaire. Le projet prévoit d’organiser une adduction d’eau potable par gravitation avec diffusion dans des bornes fontaines. L’accès à une eau saine permettra de réduire de manière significative la prévalence des maladies hydriques et le temps consacré quotidiennement à la corvée d’eau. Ce temps « gagné » permettra aux bénéficiaires de vaquer à d’autres occupations génératrices de revenus et par ce biais d’améliorer leurs conditions de vie. L’autonomie des femmes est aussi gagnante, puisque c’est une responsabilité leur incombant dans la répartition des tâches traditionnelles en Guinée. En conséquence l’absentéisme scolaire des filles se verra également réduit par un tel projet.

Objectifs

Accès durable à de l’eau potable à proximité des habitations. Amélioration sanitaire et pérénité financière de l’installation.

Bénéficiaires

Les 1’800 habitants du hameau Kébéfriguiya

Partenaire local

Les autorités du village, présidées par Abass Sylla, en collaboration avec le comité de l’eau de Kébéfriguiya

Durée

1 an

Montant recherché

25'000

Localisation

Guinée Conakry, région de Kindia, sous-préfecture de Bangouya, village de Kébéfriguiya

» 135-18_Fiche_Nouvelle_Plan_te-web.pdf