Header
Ombre-haut

Description

Pour la femme Tchadienne, la maternité constitue un risque grave de décès et de lésions corporelles. Aujourd’hui, 1 femme sur 16 en âge de procréer risque de mourir pendant l´accouchement. A ces chiffres s’ajoutent les fréquentes lésions obstétricales consécutives à l’accouchement, aux maladies (VIH p. ex.) ou aux mauvaises conditions physiques (anémie, malnutrition, etc.). Les facteurs responsables de cette forte mortalité sont nombreux : chute du PIB à partir de 2014, importants défis structurels, faible disponibilité des services de soins, nombre élevés de grossesses précoces, paludisme, malnutrition, faible accessibilité géographique et financière aux services de santé, etc. L’association Frère Régis Balet souhaite aider le Centre de Santé de M’Balkabra à se doter d’une nouvelle maternité, plus grande et plus adaptée que la maternité actuelle. Construit en 1994 par une congrégation de Bernardines, ce centre et maintenant géré par des Africaines, mais après des années d’utilisation, le bâtiment est en mauvais état (toit qui coule, murs humides) et les locaux ne suffisent plus face à l’augmentation de la population. L’exiguïté et le délabrement des salles actuelles ne permettent pas d’accueillir un plus grand nombre de femmes enceintes, de les conseiller et de les soigner efficacement.

Objectifs

Diminuer le taux de mortalité des femmes avant et après l’accouchement en augmentant la capacité d’accueil du centre. Améliorer la qualité des soins obstétricaux qui leur sont prodigués

Bénéficiaires

Les femmes enceintes de la région de M’Balkabra.

Partenaire local

Le Centre de Santé de M’Balkabra.

Durée

1 an

Montant recherché

CHF 18'315.-

Localisation

M’Balkabra (50 km au nord de Moundou), province de Logone Occidental, Tchad

» 179-21_Fr_re_R_gis-web.pdf